Language switcher

Social Icons

Text Resize

BrowseAloud

Construisez-le, ils viendront et ils seront bien servis dans les deux langues officielles

La première cliente accueillie au nouvel édifice avec Nicole Ouellette, infirmière praticienne (gauche), et Dre Julie Breton-Fortin (droite).

Le Centre de santé communautaire (CSC) de Nipissing Ouest célèbre un jalon important : l’inauguration de son nouvel édifice dans une ancienne école. Ce centre bilingue est l’un parmi une vingtaine de centres membres de l’ACSO qui offrent des services en français aux Franco-Ontariens de toute la province. Le CSC de Nipissing Ouest sert les personnes et les communautés de Sturgeon Falls depuis 2010, mais jusqu’à récemment, il était situé dans l’ancien hôpital local. Grâce au soutien financier du Ministère de la Santé et des Soins de longue durée, le CSC dispose maintenant de nouveaux locaux mieux adaptés à la prestation de services et de programmes qui répondent aux besoins de la communauté. 

À la veille de la Journée des Franco-Ontariens et de la semaine santé communautaire et bien-être, nous nous entretenons avec Guy Robichaud, directeur général du CSC de Nipissing Ouest.

Félicitations à vous et à votre communauté pour ces nouveaux locaux! Pouvez-vous nous dire plus sur les principales caractéristiques du nouvel espace qui permettront au CSC de Nipissing Ouest de servir la communauté par de nouveaux moyens?

L’espace est un peu plus grand, et mieux aménagé. En fait, nous disposons de 800 pieds carrés de plus que ce que nous avions auparavant. Le nouvel emplacement est une ancienne école. L’intérieur a été entièrement démoli et rénové en fonction de nos besoins. Ce qui est vraiment bien, c’est que l'aile des soins primaires a été configurée pour nous permettre de servir un plus grand nombre de clients. Nous sommes également très heureux d’avoir un bâtiment plus efficace. Tout est agréable, lumineux et propre.

Y a-t-il de nouvelles commodités qui contribuent à rendre le nouveau site unique en son genre?

Oui! Nous avons maintenant une cuisine communautaire. Notre diététiste collabore avec l’équipe de santé communautaire pour mettre en place des programmes. Malheureusement, nous avons subi une réduction de l’espace alloué à nos programmes de promotion de la santé, mais nous travaillons en ce moment avec notre Réseau local d’intégration des services de santé (RLISS) et le propriétaire de l’immeuble pour convertir l’ancien gymnase en une salle polyvalente qui accueillerait plusieurs de nos programmes.

Que faites-vous pour adapter les programmes et les services du CSC de Nipissing Ouest aux besoins de votre communauté?

Tous les trois ans, nous avons recours à un processus de consultation publique pour actualiser notre planification. Cela nous permet de prendre le pouls de la communauté. Par exemple, nous avons récemment lancé le programme de la boîte verte dans le cadre de notre stratégie de réduction de la pauvreté. Cette initiative émane directement des consultations que nous avons menées. Nous avons pris conscience du fait que certaines familles ne mangent pas bien et ne vont pas nécessairement à la banque alimentaire, voilà pourquoi nous avons décidé de lancer ce nouveau programme. Mais ce n’est qu’un programme parmi bien d’autres.

Maintenant que nous avons un emplacement permanent, il sera logique d’investir temps et ressources dans le développement d’autres programmes à long terme. Nous allons étudier la possibilité d’aménager un jardin communautaire. Nous sommes très enthousiastes à cette idée. Il y a un foyer de personnes âgées juste à côté, et quelques écoles à proximité, alors nous aimerions bâtir une synergie communautaire autour de ce projet. Cela prendra un certain temps, de la planification et du financement, bien entendu. Mais au moins, nous avons maintenant un bâtiment et un espace qui nous servent de quartier général.

Nous savons que les Franco-Ontariens continuent de se heurter à des obstacles à la santé dans notre province. Comment vous assurez-vous que cette population reçoit des services adéquats à votre centre?

Dans Nipissing Ouest, plus de 60 pour cent de la population est francophone, c’est donc une de nos populations prioritaires. Nous sommes un centre bilingue, et la plupart de nos employés parlent français. Sur une vingtaine d’employés au centre, seuls deux sont surtout anglophones. Par conséquent, servir des populations francophones ne présente pas de problème chez nous. En ce qui concerne les programmes de promotion de la santé, nous les organisons en parallèle – une séance en anglais et une en français. S’il n’y a pas assez de participants, nous combinons les deux groupes et nous alternons entre les deux langues pendant la séance.

** Le 26 septembre, Nipissing Ouest célébrera l’ouverture du nouvel édifice du CSC. Pour de plus amples renseignements, visitez sa page Facebook. (https://www.facebook.com/events/585361938332150/)