Language switcher

Conseil d'adminstration de l'Alliance

Si vous voulez rejoindre un membre, s.v.p. contactez Corinne Christie au corinne.christie@allianceON.org.

Liben Gebremikael : Président

Directeur général du CSC TAIBU, un CSC de taille moyenne situé à Toronto. TAIBU a pour mandat de servir la communauté Noire de la région du Grand Toronto. En tant que leader de l’organisation depuis dix ans, Liben a conduit TAIBU à vivre son engagement en faveur de l’équité, du racisme anti-Noir et des déterminants sociaux de la santé. Sous sa direction, TAIBU est également devenu un pionnier dans la mobilisation des communautés racialisées et marginalisées, notamment des communautés francophones composées principalement de personnes racialisées et de récents immigrants et des communautés autochtones de Scarborough. Liben siège à divers comités régionaux et provinciaux, y compris le RLISS, Qualité des services de santé Ontario et le Centre de toxicomanie et de santé mentale.

Aniko Varpalotai: Vice-présidente

Membre du conseil d’administration du CSC du Centre, St. Thomas. Aniko Varpalotai a obtenu un BA/BPHE (éducation physique et santé) et une maîtrise (sociologie du sport) de l’Université Queen’s, et un doctorat en sociologie de l’éducation de l’OISE/UT. Au cours de ses 25 années de carrière universitaire en tant que professeure à la Faculté d’éducation de l’Université Western Ontario (UWO), elle s’est spécialisée dans les politiques d’éducation, l’éducation à la santé, l’éducation rurale et les questions de justice sociale. Ses recherches et publications comprennent des collaborations avec des collègues en Hongrie, au Pays de Galles, en Tanzanie, au Kenya et partout au Canada. Présidente de l’Association des professeurs de l’UWO, elle a participé pendant de nombreuses années à la négociation de la convention collective au nom du syndicat des enseignants. Grâce à ses rôles au sein de conseils d’administration locaux, provinciaux, nationaux et internationaux, elle a continué de se concentrer sur les questions d’équité avec un intérêt particulier pour les questions de genre dans les sports et les loisirs, la condition des filles et des femmes et les soins de santé dans les communautés rurales et autochtones. Forte de plusieurs décennies d’expérience acquise en élevant des chèvres dans une ferme du sud-ouest de l’Ontario, elle a fourni une assistance à une initiative de microentreprise pour les femmes des zones rurales de la Tanzanie. Aniko Varpalotai a récemment terminé six ans au conseil d’administration du RLISS du Sud-Ouest où elle était présidente du comité de la gouvernance.

François Séguin : Trésorièr

Président du conseil de l’Équipe de santé familiale communautaire de l’Est d’Ottawa, une ESFC francophone de taille moyenne à Ottawa, et agent de liaison avec le CA de l’Alliance. François est également un ancien membre du personnel du Centre de santé communautaire de l’Estrie. Il a travaillé en tant que bénévole ou employé dans des centres plaidant pour les soins primaires complets pendant cinq. Il est titulaire d’une maîtrise en administration de la santé et d’une désignation de leader certifié en santé (LCE) du Collège canadien des leaders en santé.

Marc Bisson : Secrétaire

Diplômé de l’Université Laval à Québec et de l’École nationale d’administration publique de Montréal, Monsieur Bisson œuvre dans le domaine de la santé communautaire depuis plus de trente ans. Avant de s’établir à Cornwall en 1993, il a travaillé notamment au Mali, au Rwanda, en Bolivie et au Québec, en animation et en développement communautaire. Depuis juin 1993, il est à l’emploi du Centre de santé communautaire de l’Estrie, organisme à but non lucratif desservant les communautés francophones de Cornwall, Alexandria, Crysler, Bourget, Embrun et Limoges. Siégeant à de nombreux comités et conseils d’administration, tant sur le plan local, régional que provincial, il a fait du respect des droits des Franco-ontariens à des services de santé de haute qualité, sa priorité numéro un.

Danielle Wilson

Mme Wilson est membre de la Première nation Tla-o-qui-aht, du territoire Nuu-chah-nulth de l'île de Vancouver, et est issue des familles Masso et Frank.  Elle est mère de trois enfants actifs et est mariée depuis 18 ans.  Elle a travaillé pour tous les paliers de gouvernement, y compris pour sa propre communauté des Premières Nations, le conseil tribal, les niveaux fédéral, provincial et local.  Dernièrement, elle a été directrice générale d’un centre de santé autochtone sur l’île Manitoulin, dirigeant une équipe de professionnels de la santé afin de promouvoir la santé et le mieux-être des peuples Anishinabek. Danielle est titulaire d’un baccalauréat ès sciences de l’Université de Victoria, d’un baccalauréat technologique en santé environnementale et publique de l’Institut de technologie de la Colombie-Britannique et d’une maîtrise en santé publique de l’Université de Waterloo.

Denis Constantineau

Denis Constantineau est le directeur général du Centre de santé communautaire du Grand Sudbury depuis 2007 et directeur général de l’Association des jeunes de la rue. Il est également examinateur d’agrément pour le Centre canadien de l’agrément. 

Avocat de formation et membre du Barreau de l’Ontario, il a pratiqué principalement dans le domaine du droit de la famille. Il a quitté la pratique privée pour enseigner le droit et la gestion au Collège Boréal et à l’Université Laurentienne pour devenir responsable de l’éducation des adultes au Collège Boréal, collaborant dans le domaine de l’alphabétisation avec des organismes communautaires. De 2000 à 2007, Denis a été directeur général du service familial de Sudbury, une agence de conseil psychosocial travaillant principalement dans le domaine de la violence contre les femmes. 

Il est bénévole et membre du conseil d’administration d’organismes communautaires depuis plus de quarante ans. Il a consacré beaucoup de temps et d’énergie pour représenter et défendre les droits des francophones à Sudbury et dans toute la province. 

S’intéressant de près aux questions de gouvernance, Denis travaille avec des conseils d’administration et des hauts dirigeants, en proposant des formations dans divers domaines, notamment la gouvernance politique.

Cliff Ledwos

Directeur clinique d’Access Alliance, Services de santé et services multiculturels, un grand CSC urbain, et président du Comité sur les « Communautés arc-en-ciel » (anciennement le groupe de travail LGBT) de l’Alliance. Cliff a acquis une large gamme d’expérience au sein de CA, notamment ceux d’Access Alliance, du CSC South Riverdale, du Open Studio National Print Gallery et de Craft Ontario. Il travaille dans le secteur des CSC depuis 27 ans dans le secteur des CSC, tant en soins primaires qu’en promotion de la santé auprès de diverses populations, en particulier des populations marginalisées et vulnérables.

Mariette Sutherland

Membre du comité du centre de santé Noojmowin Teg à Manitoulin, dans le nord de l’Ontario, elle a été directrice générale du centre de santé Noojmowin Teg. La candidature de Mariette est la recommandation unanime du Conseil autochtone indépendant des soins de santé primaires, un conseil composé de membres offrant des soins primaires aux Autochtones, y compris les Centres d’accès aux services de santé pour les Autochtones. Mariette est actuellement bénévole dans le comité d’examen de la recherche de Manitoulin Anishinabek, dirigé par le CA du centre de santé Noojmowin, ou elle prodigue des conseils sur des projets de recherche communautaire. Mariette travaille depuis plus de 15 ans dans les communautés autochtones pour développer des systèmes de soutien du système de santé d’une manière respectueuse de la culture. Elle est culturellement ancrée dans son expérience vécue en tant que Kew Anishnaabe, qui vit et travaille dans sa communauté d’origine, la Première Nation de Whitefish River. Comme l’a dit un des aînés, « elle possède une mine de connaissances, de compétences et de gentillesse ».

Elise Harding-Davis

Elise Harding-Davis, consultante en patrimoine afro-canadien, est l’une des principales autorités en matière d’histoire afrocanadienne et d’événements liés au développement et au progrès de l’Amérique du Nord. Sa perception unique révèle la présence précoce de pionniers et de combattants de la liberté d’origine africaine dans le Canada britannique, révélant les rôles inestimables joués par « Le fil noir dans la tapisserie canadienne ». 

Afrocanadienne de septième génération, née à Windsor, en Ontario, elle réside à Harrow, dans la même province. Elise a pris sa retraite en tant que conservatrice/administratrice du North American Black Historical Museum & Cultural Centre Ltd. Elle a enseigné au programme d’études des Noirs au St. Clair College pendant plusieurs années et a travaillé en réseau avec de nombreux établissements d’enseignement internationaux. De plus, Elise a organisé/géré le bureau du député de la circonscription d’Essex pendant huit ans.

La passion de Mme Harding-Davis lui a donné l’occasion de voyager dans le monde entier, de donner des conférences et de promouvoir l’histoire des personnes afrodescendantes dans des universités et des consulats canadiens partout en Amérique du Nord, dans des pays africains ainsi qu’en Chine. Son œuvre impressionnante comprend de nombreux articles à titre de rédactrice invitée publiés dans divers journaux et magazines internationaux et plusieurs livres. Elle a contribué à la préservation et à l’obtention du statut de patrimoine pour treize sites funéraires de personnes noires.

Mme Harding-Davis a été administratrice générale à l’hôpital Hôtel-Dieu Grace pendant six ans; son portefeuille portait sur les plaintes à l’encontre des médecins et du personnel ainsi que sur l’examen et la révision des politiques et procédures visant à garantir la diversité et la compétence culturelle. Elle a travaillé au Centre de soins palliatifs de Windsor et présidé le conseil d’administration du centre de santé de Harrow, poursuivant toute sa vie sa préoccupation pour les soins de santé racialisés. Siéger au conseil d’administration de l’Alliance renforcerait son engagement.

Mike Bulthuis

Membre du conseil d’administration du CSC du Centre-ville à Ottawa. Pendant 20 ans, Mike Bulthuis a travaillé à l’intersection des politiques, de la recherche et des pratiques communautaires, à la fois sur le terrain et au sein de vastes systèmes de soutien, pour permettre aux individus et aux communautés de prospérer.  M. Bulthuis a rejoint Emploi et Développement social Canada en novembre 2018, et il s’occupe en ce moment des politiques concernant les compétences et l’emploi. Auparavant, il a travaillé à divers titres dans le domaine de l’itinérance – en tant que directeur national de Changer de direction, un laboratoire d’innovation sociale en matière d’itinérance chez les jeunes, et auparavant, à titre de directeur général de l’Alliance pour mettre fin à l’itinérance d’Ottawa. De 2000 à 2013, parallèlement à des études supérieures en politique sociale et en géographie sociale, il a été employé dans la fonction publique fédérale, dans des unités de politiques publiques traitant de l’itinérance, de l’infrastructure sociale et des grandes villes canadiennes. À titre de consultant, il a également fourni un soutien en matière de politiques à Collectivités dynamiques et réuni du soutien pour le Cadre de développement communautaire de la Ville d’Ottawa.
M. Bulthuis a siégé aux conseils d’administration locaux et nationaux d’organismes à but non lucratif, dont le Conseil de planification sociale d’Ottawa, Citoyens pour une politique juste et le Centre for Social Enterprise Development, tout en étant bénévole dans son quartier et à Fierté dans la Capitale d’Ottawa et Bruce House.

Kirsten Woodend

Professeure agrégée à l’Université Trent, je commence mon congé de direction (sabbatique) le 1er juillet 2021. Je viens de terminer un mandat de 10 ans en tant que doyenne de l’école de soins infirmiers Trent/Fleming. Je suis infirmière et épidémiologiste et, au cours de ma carrière, j’ai occupé de nombreux postes de pratique clinique, ainsi que des postes d’enseignement, de recherche et d’administration dans les domaines des soins infirmiers et de l’épidémiologie. Je suis engagée dans ma communauté universitaire et locale, en siégeant au conseil d’administration de l’Association canadienne des écoles de sciences infirmières (ancienne présidente et actuellement trésorière); en travaillant pour répondre aux besoins de soutien par les pairs des personnes amputées dans ma région; et en présidant le conseil d’administration de la clinique locale dirigée par du personnel infirmier praticien. Par une belle journée de l’été 2017, j’ai subi des blessures potentiellement mortelles, notamment la perte de ma jambe gauche, à la suite d’un accident de moto, ce qui m’a donné l’occasion de vivre les soins de santé du point de vue du patient.

health