Language switcher

Social Icons

Text Resize

News

Nous sommes profondément préoccupés par la stratégie de dépistage de la COVID-19 de l’Ontario. Au fur et à mesure que la deuxième vague progresse, les cas de COVID augmentent à nouveau.

Au nom du conseil d’administration de l’Alliance pour des communautés en santé, je vous invite à souhaiter la bienvenue à notre nouvelle directrice générale, Sarah Hobbs. Alors que s’annonce une nouvelle période de transformation et de changement, avec le rétablissement de la pandémie et la transformation des systèmes de santé qui s’annoncent, nous sommes ravis de céder les rennes de la direction générale de l’Alliance à une collègue et amie de confiance qui est engagée et qui possède de nombreuses années d’expérience dans notre secteur. 

Nos communautés sont en deuils.

Il s’agit d’un moment sans précédent, pourtant à bien des égards, c’est du déjà vu.

Nous vous écrivons pour exprimer nos préoccupations relativement à l’accès limité à des soins de santé pour les personnes incarcérées, celles qui ont récemment été libérées d’établissements correctionnels, ou celles, qui de façon générale, ont des démêlés avec la justice.  

Au cours de la dernière semaine — et des semaines, mois et années précédentes — l’Alliance pour des communautés en santés a vu l’impact du racisme historique et actuel, des iniquités, de la violence et de l’inaction sur nos organisations membres et les communautés qu’elles servent.

Madame la ministre,

Nous vous écrivons pour vous faire part de nos inquiétudes relatives aux décès de préposés aux services de soutien à la personne (PSSP) causés par la COVID-19. 

Madame la ministre, La plus récente modélisation de l’évolution de la COVID-19, publiée le 20 avril, semble indiquer que nous avons atteint le point culminant de la pandémie. 

Madame la vice-première ministre et ministre de la Santé,

Objet : L’Ontario doit tenir compte de l’équité en santé pour les nouvelles technologies de dépistage de la COVID-19 et les nouveaux outils de collecte de données 

Monsieur le premier ministre Ford,

Madame la vice-première ministre Elliott,

Dr Williams,

Nous sommes très inquiets d’entendre le médecin hygiéniste en chef de la province la plus populeuse et la plus diversifiée au Canada affirmer qu’il n’est pas nécessaire de faire la collecte de données fondées sur la race et sociodémographiques.

Pages

health