Language switcher

Social Icons

Text Resize

Déclaration des leaders de la santé des Noirs: le racisme contre les Noirs est une crise de santé publique

Déclarer le racisme contre les Noirs une crise de santé publique

Nos communautés sont en deuils.

Il s’agit d’un moment sans précédent, pourtant à bien des égards, c’est du déjà vu.

Depuis longtemps, les Noirs dénoncent la violence disproportionnée dont ils sont victimes aux mains des forces policières. Nous avons suivi de près l’horrible meurtre de George Floyd au Minnesota, et plus récemment la mort de Regis Korchinski-Paquet à Toronto en la présence de policiers. Regis fait partie d’une longue liste de personnes Noires qui sont décédées en présence de policiers, après que des appels furent faits pour obtenir de l’aide pour son bien-être. Nous n’oublions pas ce qui est arrivé à D’Andre Campbell à Brampton, à Abdirahman Abdi à Ottawa et à Andrew Loku à Toronto. Des milliers de dollars ont été dépensés pour des enquêtes et des recommandations ont été formulées; toutefois, les Noirs qui demandent de l’aide font face à du danger. Nous ne pouvons garder le silence devant les actes horrifiques dont des personnes Noires sont victimes en Ontario, ailleurs au Canada et aux États-Unis. Nous sommes solidaires avec les personnes Noires de partout pour réclamer que justice soit faite.  

En 2018, l’Association canadienne de santé publique a publié un énoncé de position reconnaissant que le racisme est un enjeu de santé publique. L’Ontario, comme les autres provinces et territoires au Canada, est un endroit qui a de la difficulté à lutter contre les torts causés par la suprématie blanche et où les séquelles de la colonisation, de l’esclavage, de l’inégalité structurelle et de la discrimination systémique ont un profond impact sur la vie des Noirs. 

Nous ne pouvons pas dissocier ces facteurs historiques des décès de personnes noires aux mains de forces policières. Une étude menée en 2018 par la Commission ontarienne des droits de la personne a montré que les Noirs sont 20 fois plus susceptibles d’être blessés ou tués par des policiers que leurs homologues. De façon générale, ils sont plus susceptibles de faire face à une force létale. Nous ne garderons pas le silence tandis que des personnes noires sont tuées ou meurent en présence de policiers à cause de brutalité policière qui n’est pas contestée. Nous refusons de dissocier ces décès du climat de racisme dirigé contre les Noirs dans lequel ces personnes doivent vivre.

Nous exhortons nos alliés à prendre des engagements pour lutter contre les nombreuses formes de suprématie blanche et de racisme dirigé contre les Noirs, à être solidaires avec les personnes noires, à s’engager à rompre les cycles de violence et à refuser de faire de cet enjeu, un enjeu qui n’est d’intérêt que pour les Noirs. Nous sommes tous concernés.

Nous sommes solidaires avec les Noirs de partout pour réclamer que les mesures suivantes soient prises rapidement pour lutter contre la suprématie blanche et le racisme dirigé contre les Noirs : 

  • Une déclaration proclamant que le racisme dirigé contre les Noirs est une crise de santé publique.
  • Une meilleure infrastructure de responsabilisation pour lutter contre la brutalité policière, la violence policière et les torts commis contre les communautés noires.
  • Le renforcement de la Direction générale de l’action contre le racisme par une stratégie systémique, clairement articulée et ciblée pour lutter contre le racisme dirigé contre les Noirs. 
  • Un engagement provincial envers l’attribution de fonds protégés pour fournir aux communautés noires des ressources et du soutien en matière de santé et de bien-être adaptés à leur culture. Les efforts visant à rendre la vie des Noirs supportable sont un aspect essentiel de l’élimination du racisme dirigé contre les Noirs.

Beaucoup trop de vies ont été perdues, l’enjeu est d’une trop grande importance et notre peuple ne peut plus attendre.

En solidarité

  • Comité pour la santé des Noirs (Angela Roberston, Cheryl Prescod, Denise Brooks, Florence Ngenzebuhoro, Francis Garwe, Keddone Dias, Liben Gebremikael, Lori-Ann Green Walker, Paulos Gebreyesus, Safia Ahmed, Simone Atungo, Suzanne Obiorah, Sané Dube)
  • Black Health Alliance
  • Network for Advancement of Black Communities (NABC)
Lundi, Juin 1, 2020
health