Language switcher

Séances d’apprentissage

Le mercredi 16 juin  | 10 h 30 - 11 h 30

La gouvernance collaborative dans les équipes Santé Ontario (ÉSO)

Cette séance participative a pour objectif de lancer une discussion ouverte et franche sur les diverses expériences dans la conception, la création et la mise en œuvre des nouvelles ÉSO. De plus, les participants auront l’occasion d’apprendre comment les responsables de la gouvernance peuvent aider leur organisation et les membres de la direction à devenir des leaders au sein du système. La séance examinera les concepts de gouvernance collaborative et de prise de décision collaborative, et se penchera sur le rôle des responsables de la gouvernance dans l’adoption d’une vision allant au-delà de leur organisation, dans l’intégration de la planification du système et de la reddition de comptes à divers chapitres. De plus, la séance examinera des pratiques, des démarches et des structures de gouvernance collaborative qui peuvent faciliter les liens entre les partenaires des ÉSO, renforcer les liens de confiance et maintenir la gouvernance collaborative dans le contexte des ÉSO après la signature de l’accord collaboratif de prise de décision.

Conférenciers : Ross Baker, professeur, Université de Toronto; Paula Blackstien-Hirsch, Quality thru Improvement

L’avancement de la sécurité culturelle autochtone par le changement organisationnel

La création de milieux attentifs à la sécurité culturelle des fournisseurs de soins de santé, du personnel et des clients autochtones nécessite des changements transformateurs sur les plans individuel et organisationnel et dans le système de santé. Bien que de nombreuses organisations aient effectué l’importante première étape d’offrir de la formation au personnel sur les préjugés implicites et le lien entre la colonisation et les résultats de santé des Autochtones, il faut aussi reconnaître l’existence du racisme systémique et créer des initiatives ciblées de changement organisationnel pour lutter contre celui-ci. Cette séance présentera aux participants le cadre de changement organisationnel du Conseil des services de santé de première ligne aux Autochtones et examinera comment il peut servir à cerner et à éliminer les façons souvent involontaires dont les préjugés s’infiltrent dans les politiques, les démarches et les programmes dans les contextes de santé communautaire.

Conférencières : Rafa Khan, analyste subalterne des politiques, et Mallika Patil, coordinatrice de projets, Conseil des services de santé de première ligne aux Autochtones

Partenariats pour l’équité raciale

La collaboration entre les partenaires du secteur de la santé et d’autres secteurs visant à mettre sur pieds des stratégies efficaces locales est un élément incontournable d’une approche durable pour la réduction des inégalités en santé. Cet atelier du Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé (CCNDHS) présentera aux participants une approche pratique pour l’établissement et le maintien de partenariats multisectoriels afin de faire progresser la culture de l’équité raciale. En conjuguant présentations et exercices interactifs, cet atelier renforcera les compétences et la confiance des participants pour concevoir des stratégies efficaces pour l’établissement de partenariats qui font avancer l’équité raciale dans leur pratique pour engendrer des changements importants et lutter contre les inégalités en santé.

Conférencières : Dianne Oickle, Spécialiste du transfert des connaissances, Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé; Pemma Muzumdar, spécialiste du transfert des connaissances, Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé

Mieux-être des jeunes enfants francophones = adultes outillés, « santé mentale 0 à 4 »

La séance visera à sensibiliser le public aux objectifs actuels en ce qui concerne les interventions globales, culturellement et linguistiquement appropriées, et les programmes de promotion de la santé afin d’améliorer la santé et le développement des enfants (de 0 à 4 ans) et de leurs familles francophones en Ontario. Nous aimerions également engager des discussions sur l’amélioration de l’accès aux programmes de promotion de la santé de la petite enfance pour les familles francophones de l’Ontario.

Conférencières: Katerina Firlova et Léa Plazanet, Nexus santé

La lutte contre les obstacles aux soins de santé par la technologie

Dans la situation actuelle des soins de santé, le lien entre l’accès à la technologie et l’accès aux soins de santé est de plus en plus étroit. La technologie peut être utilisée pour atténuer l’impact de facteurs socioéconomiques comme les barrières linguistiques, le manque d’accès à du transport, le fait de devoir choisir entre le travail et des soins, et d’autres déterminants qui ont un effet sur la santé. Que ce soit pour la prestation de soins en personne ou de soins virtuels, la technologie peut faciliter la collaboration entre les équipes de soins de santé et les patients, faire progresser un système de santé équitable et contribuer à l’amélioration de la santé et du bien-être des personnes qui font face à des obstacles.

Conférencières : Rohit Prakash et Alison Foster, TELUS Santé

En quoi la mesure de l’équité en santé vous concerne-t-elle?

Comment pouvons-nous faire en sorte que toute la population canadienne reçoive des soins de santé équitables? Vous découvrirez, lors de cette séance de discussion, les travaux de l’ICIS sur l’équité en santé et les normes que nous avons proposées pour les données relatives à la race et à l’identité autochtone, et ce, de concert avec l’Alliance pour des communautés en santé de l’Ontario. Vous constaterez à quel point ces travaux importants nous permettent de favoriser la collecte de données dans le contexte des soins virtuels.

Panélistes : Zannat Reza, ICIS; Neha Ahmed, ICIS
Modératrice : Jennifer Rayner Jennifer Rayner, Alliance pour des communautés en santé

SÉANCES PLEINS FEUX

Équité plutôt qu’égalité : la nécessité d’améliorer les connaissances sur le diabète chez les individus
Ce ne sont pas tous les clients qui apprennent de la même façon. Il faut comprendre le niveau de connaissances en matière de santé d’un individu pour comprendre ses besoins. Nous pouvons alors lui offrir de l’information appropriée et accessible selon son niveau de connaissances, ce qui peut contribuer à une amélioration des maladies chroniques comme le diabète, engendrant ainsi de meilleurs résultats en santé.

Conférencière : Nazli Parast, infirmière autorisée, éducatrice agréée en diabète, Centre de santé communautaire du Centre-ville, Programme communautaire d’éducation sur le diabète à Ottawa

Renseigner la prescription sociale : visites guidées virtuelles du Musée royal de l’Ontario pour des personnes atteintes de maladies chroniques qui souhaitent des services équitables
Alors que la population canadienne vieillit, les maladies chroniques sont une préoccupation vu leur impact sur le bien-être des personnes. Les musées peuvent contribuer à l’amélioration du bien-être des personnes atteintes de maladies chroniques (Fancourt & Finn, 2019; Pennington et coll., 2019). Bien que les programmes axés sur les arts ont montré des résultats positifs, des études sont requises pour examiner l’effet sur le bien-être des visites guidées virtuelles de musées menées par des pairs. La séance décrira les expériences des individus atteints de maladies chroniques qui ont participé à des visites guidées virtuelles du Musée royal de l’Ontario à Toronto. Les visites faisaient appel à des objets pour faciliter des discussions sur le pouvoir, la communauté, les récits, la migration et la santé mentale. Les conférencières discuteront des façons dont les programmes d’autogestion et l’intégration de la prescription sociale aux visites guidées virtuelles de musées menées par des pairs peuvent avoir un impact positif sur le bien-être.

Conférencières : Katrina Fackelmann, étudiante à la maîtrise en ergothérapie, Université de Toronto; Pei Tsen (Jessica) Shih, étudiante à la maîtrise en ergothérapie, Université de Toronto

L’adaptation des interventions artistiques pour les femmes à faible revenu et vivant dans l’itinérance au cours de la pandémie
Depuis les 20 dernières années, le Centre de santé communautaire de Regent Park organise un programme artistique hebdomadaire en après-midi pour les femmes vivant dans l’itinérance ou l’extrême pauvreté, qui souffrent de problèmes de santé mentale, qui ont des problèmes de dépendance ou qui sont victimes de violence. Les évaluations du programme ont révélé une grande satisfaction et un grand engagement des participantes, une réduction de l’isolement social, une amélioration de l’estime de soi et un meilleur accès à des services sociaux et à des ressources de santé et de counseling dans la communauté. Étant donné la pandémie, le programme artistique ne peut malheureusement pas se dérouler en personne, faisant en sorte que plusieurs de ces femmes sont encore plus isolées. Pour combler cette lacune dans les services, le personnel du programme a mis en œuvre diverses stratégies novatrices pour que les femmes puissent continuer à jouir des bienfaits de la création artistique et de la participation à des initiatives artistiques.

Conférencières : Josie Ricciardi, gestionnaire des agents de santé communautaire, CSC de Regent Park; Flavia Genovese, CSC de Regent Park

Notre communauté – nos voix : un modèle d’engagement fondé sur des ambassadeurs communautaires au cours de la pandémie
Les ambassadeurs jouent un rôle essentiel dans l’amélioration de l’accès au dépistage de la COVID-19 dans le nord-ouest de Toronto, et ont contribué à renseigner les mesures locales prises par le Centre de santé communautaire Black Creek pour lutter contre la pandémie. Dans une communauté aussi diversifiée que Black Creek-Humber River, les ambassadeurs communautaires tirent parti de leurs expériences de vie, de leurs connaissances culturelles et de leurs réseaux sociaux pour faire du travail de proximité avec des clients vulnérables et résidents de la communauté qui sont plus susceptibles de contracter ou propager la COVID-19. Les ambassadeurs jouent un rôle essentiel dans la promotion des cliniques de dépistage de la COVID-19 et la dissémination d’information fiable au sein de la communauté et dans l’aiguillage des résidents aux ressources dont ils ont besoin.

Conférencières : Tamanah Sultani, promotrice santé, Centre de santé communautaire Black Creek; Michelle Westin, analyste principale pour la planification, la qualité et le risque, Centre de santé communautaire Black Creek

Le mercredi 16 juin | 13 h  45 - 14 h 45

Favoriser l’équité en santé dans les équipes Santé Ontario : le rôle des responsables de la gouvernance

Alors que le système de santé de l’Ontario se transforme pour mieux intégrer les soins de santé et les services sociaux et communautaires, une occasion unique se présente pour améliorer la santé et le bien-être et l’accès équitable aux soins pour les personnes et les communautés qui font face à des obstacles. Les membres de l’Alliance travaillent depuis longtemps à faire avancer l’équité en santé; alors que les équipes Santé Ontario (ÉSO) continuent à évoluer, les responsables de la gouvernance et de la direction doivent adopter un rôle de premier plan pour que l’équité en santé demeure une priorité. Cette séance, basée sur la Charte pour l’équité en santé, examinera des stratégies, des outils et des cadres de travail pour faire avancer l’équité en santé par les ÉSO (p. ex., établissement d’une culture commune d’équité, de diversité et d’inclusion; collecte de données sociodémographiques et fondées sur la race; inclusion de diverses perspectives dans la prise de décisions et conception collaborative avec les personnes les plus marginalisées et qui font face aux plus importants obstacles dans la communauté). Cette séance proposera aussi des discussions en petits groupes lors desquelles les participants pourront échanger sur leurs expériences, leurs réalisations et leurs difficultés dans leurs efforts visant à faire avancer l’équité en santé dans leurs ÉSO.

Conférencières : Anna Greenberg, chef, stratégie et planification, Santé Ontario; Jennifer Rayner, directrice de la recherche et de l’évaluation, Alliance pour des communautés en santé; Iman Mohamed, vice-présidente, Centre de santé communauté de Somerset West 

Lutte contre les changements climatiques : un rôle unique pour les CSC
Cet atelier, qui vise à renforcer les compétences, s’appuiera sur la résolution récemment adoptée par les animateurs des centres de santé communautaire au Canada qui participent à des programmes environnementaux. Pour commencer, les participants feront part de leurs expériences; s’en suivra une introduction aux changements climatiques, à leurs liens à la santé et aux rôles possibles des CSC. Ces exemples permettront de lancer une discussion visant à examiner comment les participants peuvent mettre sur pied ou bonifier des programmes de lutte contre les changements climatiques dans leur organisme. En dernier lieu, nous examinerons comment nous pouvons nous entraider pour lutter contre les changements climatiques dans les divers contextes des CSC.

Conférenciers : Paul Young, promoteur santé, Centre de santé communautaire de South Riverdale; Donald Cole, conseiller en santé au travail, santé publique et santé environnementale, CSC South East Grey; Gary Machan, conseiller en développement communautaire, CSC Chigamik

La santé et la violence cachée du racisme : un examen de l’impact du racisme envers les Noirs au cours de la pandémie de la COVID-19

Les données préliminaires recueillies au cours de la crise de la COVID-19, catégorisées selon la race, sont alarmantes. Dans les endroits où des données fondées sur la race ont été recueillies, il ne fait aucun doute que la COVID-19 a un impact disproportionné sur les communautés noires, racialisées et pauvres comparativement à leur proportion de la population. De récentes données du Bureau de santé publique de Toronto révèlent qu’à Toronto, la ville la plus multiculturelle et multiraciale au Canada, 14 % des cas de COVID-19 sont recensés au sein de la population noire qui représente seulement 9 % de la population. Les études sur l’impact du racisme et de la discrimination sont trop souvent limitées à leurs répercussions sur les débouchés sociaux (éducation, emploi, logement, etc.) et aux formes de violence structurelle explicite. Cependant, le lien avec la distribution de la santé et la qualité de vie est parfois négligé, particulièrement lors de l’élaboration de politiques. Cette séance se penchera sur l’aspect biopolitique de la COVID-19, une pandémie qui continue de faire des ravages dans les communautés noires, en dressant un portrait du racisme envers les Noirs au Canada et de son impact sur l’accès à des soins de santé et à des traitements.

Conférenciers : Liben Gebremikael, directeur général, Centre de santé communautaire TAIBU, Cheryl Prescod, directrice générale, Centre de santé communautaire Black Creek 

Services mobiles de soins de santé et d’aiguillage en milieu rural : des liens de confiance noués avec des chaussettes et des collations

Un examen du programme pilote de services mobiles de santé dirigé par une infirmière praticienne dans le comté d’Oxford. Il s’agit d’un modèle de « médecine de rue », dont l’accès présente peu d’obstacles, offrant des services de soins de santé et d’aiguillage pour les personnes vivant dans des collectivités rurales qui sont très touchées par l’itinérance, les dépendances et les problèmes de santé mentale et physique. La séance discutera de l’importance des liens établis et des leçons apprises.

Conférencières : Jennifer Stock, infirmière praticienne, CSC du comté d’Oxford; Amanda Cook, intervenante communautaire, CSC du comté d’Oxford; Abbie Boesterd, intervenante communautaire, CSC du comté d’Oxford

Améliorer l’inclusion des personnes 2SLGBTQ+ dans les services de santé, communautaires et sociaux
Malgré des efforts importants pour améliorer l’inclusion des communautés 2SLGBTQ+ dans les services de santé, communautaires et sociaux au cours de la dernière décennie, celles-ci font toujours face à de la stigmatisation, de la discrimination et de l’ignorance lors de l’accès à des soins. Cette séance présentera une autre approche qui délaisse les ateliers ponctuels et qui adopte un modèle de mise en application permettant de changer efficacement la culture et les services organisationnels. Par cette approche, les organisations peuvent élaborer et mettre en œuvre des stratégies efficaces pour faire avancer l’inclusion des personnes 2SLGBTQ+ en nouant des liens avec les communautés 2SLGBTQ+ locales et en améliorant les compétences des fournisseurs de services qui travaillent avec ces personnes. Nous examinerons comment cette approche peut favoriser la mise en place de politiques et de procédures visant à améliorer l’inclusion des personnes 2SLGBTQ+ dans une organisation.

Conférencière : Fae Johnstone, conseillère principale, Wisdom2Action

SÉANCES PLEINS FEUX

Conjuguer les outils de santé numérique et la pratique pour améliorer la coordination des soins et la gestion des maladies chroniques dans les communautés du nord de l’Ontario
Cette séance présentera une approche innovatrice pour la gestion de la santé de la population en vue de surmonter les obstacles aux aiguillages rencontrés par de nombreux fournisseurs de soins primaires et d’offrir une meilleure gestion des soins pour les patients vulnérables à la COVID-19. De l’assistance pour l’utilisation des outils intégrés au système de dossiers médicaux électroniques (DMÉ) et l’amélioration de la pratique est offerte aux fournisseurs de soins primaires pour gérer les patients à risque élevé à l’aide du programme de télésoins à domicile. Les patients inscrits au programme sont suivis et font l’objet d’un triage par le personnel du programme, qui fait appel aux ressources requises pour faciliter davantage les soins aux patients. La coordination des soins est renforcée par l’envoi aux fournisseurs de soins de notifications et de rapports du programme provincial de télésoins à domicile dans les DMÉ pour des évènements importants, comme des notifications d’inscription et des rapports de progrès.

Conférenciers : Simon Ling, directeur général des produits et services, OntarioMD; Reza Talebi, gestionnaire, promotion de la pratique – services aux clients et engagement des clients, OntarioMD

L’innovation en renfort à l’équité en santé numérique
L’iniquité peut être vécue autant dans le monde réel que virtuel. Cette séance ira au-delà des applications TEAMS et ZOOM avec lesquelles nous nous sommes familiarisés récemment. Nous expliquerons comment nous avons innové pour nous adapter rapidement aux contraintes engendrées par la COVID-19 pour que les clients aient accès à nos services de diverses façons leur permettant de demeurer en contact et en sécurité. Nous présenterons nos diverses applications (suivi des bénévoles, dépistage de la COVID-19, réservations pour la clinique de vaccination contre la grippe, gestion des ÉPI) et soulignerons les idées qui peuvent transformer les modèles de prestation de soins pour lutter contre l’iniquité dans l’accès aux soins de santé, pendant et au lendemain de la pandémie.

Conférencier : Callum Tyrrell, vice-président de l’innovation et de l’amélioration, Scaborough Centre for Healthy Communities

Sécurité en ligne – investir maintenant ou payer le prix plus tard
Étant donné les contraintes budgétaires, sur quoi la direction devrait-elle se concentrer pour maintenir une assez bonne sécurité en ligne? Quels sont certains moyens peu coûteux de protéger votre organisation? Cette séance améliorera votre compréhension de l’importance de la protection des données dans l’ère numérique.

Conférencier :Rodney Burns, dirigeant principal de l’information, Alliance pour des communautés en santé

Les soins primaires au sein des équipes de santé interprofessionnelles au Centre de santé communautaire Black Creek et l’équité numérique
Les fournisseurs de soins de santé primaires du CSC Black Creek participent activement aux équipes de santé interprofessionnelles par :

  • Des cliniques mobiles de dépistage de la COVID-19
  • Le programme mobile de tensiomètres
  • Des services et du soutien pour lutter contre l’insécurité alimentaire
  • Une variété de services, de programmes et d’équipement pour améliorer l’accès numérique dans la communauté Jane/Finch à Toronto
  • Des programmes et des services virtuels de soins de santé
  • Un programme d’accès à des ordinateurs portables
  • Un sondage en ligne pour évaluer l’expérience des clients

Les participants à la séance seront renseignés sur ces adaptations et ces innovations aux services qui ont été mises en place au cours de la pandémie de COVID-19 et leurs effets sur l’équité en santé pour les clients.

Conférencières : Doris Forlemu-Kamwa, directrice principale du CSC Black Creek; Maniola Sejrani, navigateur en matière de santé, CSC Black Creek

Le mardi 17 juin | 10 h 30 - 11 h 30

Le racisme envers les Noirs : Répondre à la crise au passé et au présent

La croissance du mouvement Black Lives Matter et la conscience accrue de l’héritage colonial du Canada et ses effets continus sur les Autochtones sont les développements importants au cours de ces dernières années qui ont mis l’accent sur le racisme systémique et omniprésent dans toutes les institutions modernes. Ces développements ont mis en lumière notre responsabilité d’affronter et de démanteler le racisme. Cette session examinera comment le racisme, surtout celui qui est contre les Noirs, se manifeste dans le système de soins de santé, ses effets négatifs sur leurs individus et leur bien-être collectif, et comment les responsables de la gouvernance dans la Province jouent ses rôles pour adresser le racisme envers les Noirs non seulement dans nos pratiques et organisations, mais aussi au sens le plus large du système de soins de santé et dans la société.

Conférencière : Simone Donaldson, fondatrice, Agapé Lens Consulting and Therapy

Développer la capacité organisationnelle pour soutenir la santé et le bien-être des francophones de votre communauté
Il y a des francophones dans presque toutes les communautés de l'Ontario et elle s'agit d'une population diversifiée, intersectionnelle, et qui à des besoins divers en matière de santé et de soins sociaux.

Au cours de cette séance, les organisations (tant non francophones que francophones) découvriront les tendances changeantes des populations francophones de l'Ontario, les diverses intersectionnalités avec autres groupes marginalisés et comment tirer parti des soutiens tels que les entités de planification des services de santé en français et les organisations francophones et bilingues parmi les membres de l'Alliance et dans vos régions.

Conférenciers : Lisa Gotell, directrice générale, Entité 4; Sébastien Skrobos, directeur général, Entité 2

Rendre visible l’invisible : Comment pouvons-nous obtenir de l’aide si personne ne réalise que nous existons?

« L’invisibilité » de la communauté LGBTQ+ dans une société hétérosexiste est une source constante de préoccupation et elle met notre communauté à haut risque quant à sa santé émotionnelle, physique et mentale, sa sécurité et sa stabilité. Nous examinerons lors de cette séance les différentes facettes de l’invisibilité de notre communauté. Nous nous pencherons notamment sur son invisibilité dans la collecte de données et dans les milieux ruraux. Nous examinerons aussi les effets néfastes de l’invisibilité et de l’isolement sur des segments particuliers de notre communauté comme les jeunes et les aînés LGBTQ+, et les personnes transgenres, non binaires et de troisième genre. Nous présenterons aussi des moyens de réduire l’invisibilité et l’isolement par l’utilisation de plateformes numériques qui favorisent une visibilité et des liens accrus.

Conférencières : Celeste Turner, coordinatrice du soutien pour les personnes LGBTQ2+, Centre de santé communautaire de Niagara Falls; Racquel Bremmer, responsable, Clinical and Allied Health Team, Centre de santé communautaire de Parkdale Queen West   

Autonomisation des femmes noires et exploitation « essentielle » pendant la pandémie de la COVID-19

Au Centre de santé communautaire Women’s Health in Women’s Hands, nous avons été témoin des femmes noires qui ont été dans l’obligation de maintenir l’image de femme noire forte et d’internaliser des idéaux comme l’indépendance et l’abnégation pour être des travailleurs essentiels et naviguer les traumatismes engendrés par les iniquités systémiques. Cette population a aussi dû faire face à des défis de toute sorte : deuil, dépression, anxiété, pauvreté, problèmes de sécurité dans les milieux de travail, difficultés financières et autres facteurs pouvant engendrer des problèmes de santé mentale. Cette séance active d’apprentissage a comme but de cerner les inégalités structurelles particulières auxquelles sont confrontées les femmes noires au cours de la pandémie, d’en discuter et de faire ressortir des messages d’autonomisation.

Conférencière : Joelleann Forbes, thérapeute en santé mentale, Women's Health in Women's Hands

Activisme culinaire : accorder la priorité à la nutrition dans la réduction des méfaits

Il a été bien établi que les personnes qui consomment de la drogue sont plus susceptibles de souffrir d’insécurité alimentaire. Il faut maintenant composer avec trois crises : itinérance, surdoses et pandémie de la COVID-19. Nous savons tous qu’une nutrition inadéquate ou un manque d’aliments nutritifs ont un effet négatif sur notre santé mentale et physique. Cependant, nous devons aussi nous pencher sur les effets sociaux et psychologiques de divers problèmes comme ne pas avoir un endroit où manger avec la communauté, ne pas pouvoir manger à sa faim et ne pas pouvoir choisir ce que l’on mange, et il nous faut réaliser que ces facteurs sont tous amplifiés dans le contexte de la pandémie mondiale. Grâce à un partenariat établi entre le Centre de santé communautaire de Somerset West, le Parkdale Food Centre et d’autres entreprises alimentaires locales, nous avons eu la possibilité de constater comment les partenariats intersectoriels peuvent véritablement satisfaire aux besoins de tous nos voisins.

Conférenciers : Karen Secord, directrice générale, Parkdale Food Centre; Callie Lathem, intervenante en réduction des méfaits et promotrice santé, Centre de santé communautaire de Somerset West; Carley Schelck, partenaire et DG, The Urban Element; Simon Bell, responsable de la cuisine, Parkdale Food Centre; Thalia Cirelli, expérience vécue

Le recoupement des soins de santé virtuels, de la confidentialité et de l’équité numérique

Étant donné que la COVID-19 a réduit le nombre de rendez-vous en personne avec des clients, de nombreux fournisseurs de soins de santé ont fait la transition vers des plateformes virtuelles sécurisées pour des rencontres audiovisuelles. Cependant, les personnes ayant une connexion Internet lente et instable ou des appareils incompatibles furent laissées pour compte. Les courriels, les messages textes ou les messages instantanés ne sont pas assez sécurisés pour assurer la confidentialité et être utilisés pour la prestation de soins. Cette présentation abordera ces questions et offrira des conseils quant à l’utilisation de moyens de communication qui ne sont pas encore vus d’un bon œil, et à la façon de les utiliser pour atteindre l’équité numérique, particulièrement pour les personnes qui font face à des obstacles socioéconomiques à la santé.

Conférenciers : Simeon Kanev, responsable du respect de confidentialité, Alliance pour des communautés en santé; Rodney Burns, dirigeant principal de l’information, Alliance pour des communautés en santé

SÉANCES PLEINS FEUX

Élargissement de l’apprentissage par simulation au personnel de la réception
Les membres du personnel de la réception à l’hôpital ont dû assumer plus de responsabilités au cours de la pandémie de la COVID-19, notamment en faisant du dépistage pour des maladies respiratoires. Le vestibule à la réception de l’hôpital Casey House a aussi été plus achalandé en dehors des heures de bureau étant donné que des fournitures de réduction des méfaits y sont disponibles en tout temps. Les rapports d’incidents et les commentaires des clients ont révélé une occasion de mieux former le personnel de la réception pour déceler les situations nécessitant une attention particulière et les communiquer au personnel clinique. Lors de cette séance, nous ferons part de nos expériences concernant l’élargissement de l’apprentissage par simulation au personnel non clinique pour renforcer ses connaissances et sa confiance. Ces apprentissages sont utiles pour tous les établissements de soins de santé afin d’améliorer le travail d’équipe et les expériences des clients en ces temps où les besoins de la communauté se font de plus en plus grands.

Conférencières : Andra Cardow, infirmière de pratique avancée, Casey House; Helen Stalker, Casey House

Soins de santé primaires collaboratifs pour une clinique de vaccination à l’auto contre la grippe
Dans le but de réduire le nombre de cas d’influenza et d’ainsi garder des lits libres dans les hôpitaux pour des patients atteints de la COVID-19, le Centre de santé communautaire de Niagara Falls a collaboré avec d’autres équipes de soins de santé primaires et la ville de Niagara Falls pour offrir une façon accessible à la population de se faire vacciner contre la grippe au cours de la pandémie. Afin de satisfaire aux besoins des populations marginalisées, des services à l’auto et piétonniers furent offerts à la communauté. Le centre de santé communautaire a établi des partenariats avec d’autres organismes pour offrir du transport aux clients et un espace accessible et sécuritaire pour le vaccin contre la grippe. Près de 3 700 personnes furent vaccinées au cours de huit séances, montrant la valeur de la collaboration dans la prestation de soins de santé primaires. Cette séance examinera les mesures prises pour mettre en œuvre ce service et les principaux collaborateurs à cette initiative.

Conférencière : Carolyn Dyer, directrice des soins primaires et de la santé communautaire, Centre de santé communautaire de Niagara Falls

L’édification d’une culture de pratiques exemplaires : le parcours du Centre de santé communautaire Quest comme organisation vedette des pratiques exemplaires en attente d’accréditation
Le Centre de santé communautaire Quest à St. Catharines en Ontario est en processus d’accréditation comme organisation vedette des pratiques exemplaires (OVPE) par l’Association des infirmières et infirmiers autorisés de l’Ontario. Au cours du projet d’une durée de trois ans (2018-2021), l’équipe interdisciplinaire du CSC Quest évalue l’utilisation de cinq lignes directrices de pratiques exemplaires cliniques dans la pratique quotidienne. Des plans de mise en œuvre ont été créés, qui sont fondés sur les résultats d’une analyse des lacunes dans les services liés aux recommandations présentées dans chaque ligne directrice de pratique exemplaire.

Conférencières : Jenny Stranges, directrice de programme, Centre de santé communautaire Quest; Emily Kedwell, IP et responsable du projet OVPE, Centre de santé communautaire Quest; Joanna Lynsdale, infirmière praticienne – soins de santé primaires, Centre de santé communautaire Quest

La conception d’un centre de santé communautaire interdisciplinaire et d’un carrefour communautaire inclusifs
De nombreux centres de santé communautaire doivent apporter des changements à leur conception en vue de soutenir la diversité de nos communautés, qui comprennent des groupes marginalisés et racialisés, souvent victimes de discrimination dans les établissements de soins de santé. L’établissement d’un nouveau centre de santé communautaire offre la possibilité de créer un carrefour communautaire dynamique qui peut promouvoir un sentiment d’appartenance et de fierté envers le centre, faciliter la collaboration entre les fournisseurs et les partenaires, favoriser une santé et un bien-être holistiques et promouvoir l’équité numérique. Cette séance présentera la façon dont le Centre de santé communautaire du noyau urbain de Hamilton a créé un espace inclusif, mobilisé divers acteurs et utilisé des pratiques de conception fondées sur des données probantes.

Conférenciers : Jamie Cook, gestionnaire principal de projets en soins de santé, Colliers Project Leaders; Nadine Favics, administratrice de bureau/soutien administratif, Centre de santé communautaire du noyau urbain de Hamilton; McMichael Ruth, directeur, Architects Tillmann Ruth Robinson

Le mardi 17 juin  | 12 h 30 - 13 h 30

L’avenir après la COVID-19 : les répercussions possibles et ce à quoi les responsables de la gouvernance devraient réfléchir

La pandémie de la COVID-19 a eu d’importantes répercussions sur nos vies, sur notre travail et sur la façon dont nous assurons la prestation de services dans nos communautés. Elle a mis en évidence et exacerbé les nombreuses lacunes et iniquités dans nos systèmes et a contribué à redéfinir les priorités. Il est difficile de réfléchir à un avenir lointain dans ces temps de changements sans précédent et planifier le rétablissement après la pandémie, étant donné que nous devons continuer à composer avec la pandémie et ses répercussions immédiates sur les communautés que nous servons. Cependant, il faut s’assurer que les membres de l’Alliance participent activement dans le façonnement de cette nouvelle réalité. La séance examinera les éventuelles répercussions de la pandémie et les rôles des responsables de la gouvernance en vue d’atténuer ses impacts négatifs et de saisir les occasions de renforcer leur organisation et de contribuer à un rétablissement juste et dynamique pour tous.

Conférencière : Zayna Khayat, stratégiste pour l’avenir, SE Health

La mise en œuvre de principes de bioéthique d’une perspective autochtone

Le Conseil des services de santé de première ligne aux Autochtones a collaboré avec des bioéthiciens et des gardiens du savoir autochtones des quatre coins de la province pour l’élaboration d’un curriculum de bioéthique pour l’Ontario qui sera appliqué dans les milieux universitaires et de soins de santé. L’acquisition de connaissances et d’un savoir-faire en bioéthique d’une perspective autochtone aidera les praticiens non autochtones et favorisera l’autodétermination autochtone dans le parcours vers la santé et le bien-être holistiques. Cette séance présentera aux participants le curriculum en matière de bioéthique du Conseil des services de santé de première ligne aux Autochtones et les renseignera sur la démarche collaborative d’élaboration mise en œuvre afin que celui-ci puisse transmettre des connaissances et des informations, et favoriser la création d’espaces plus sécuritaires pour les peuples autochtones dans le secteur des soins de santé.

Conférencières : Nicole Blackman, directrice provinciale, et Caroline Lidstone-Jones, directrice générale — Conseil des services de santé de première ligne aux Autochtones

Un examen du cadre pour l’équité numérique pour le personnel de première ligne

L’équité numérique comprend l’examen des obstacles créés par la technologie, particulièrement pour les personnes marginalisées, et des mesures qui peuvent être prises pour les réduire. Dans le contexte de la pandémie de la COVID-19, les services et ressources de première ligne ont fait la transition à une prestation numérique, exacerbant ainsi les iniquités. Le Scarborough Centre for Healthy Communities a adopté la perspective de l’équité numérique pour revoir la conception de ses programmes jeunesse pour les communautés marginalisées au cours de la pandémie de la COVID-19. La présentation porte sur les trois thèmes suivants liés à l’équité numérique : l’accessibilité; la conception des espaces virtuels et l’autonomisation communautaire. Chaque thème sera accompagné de récits de clients pour illustrer les lacunes en matière d’équité numérique et proposer des solutions. Du personnel de première ligne et de jeunes leaders de la communauté participeront à la présentation.

Conférenciers : Gnanushan Krishnapillai, animateur du programme de santé pour les enfants et les jeunes, Scarborough Centre for Healthy Communities; Renee Allen, animatrice du programme de santé pour les enfants et les jeunes, Scarborough Centre for Healthy Communities; Roshne Nandakumar, responsable, Mind & Spirit Youth Leadership

La lutte contre les obstacles à la participation des populations vulnérables au marché du travail : le partenariat Health2Work dans la région de Waterloo

Les Ontariennes et Ontariens vivant dans la pauvreté font face à de nombreux obstacles à l’emploi, y compris le manque d’accès à des traitements de première ligne pour des douleurs musculo-squelettiques. Cela peut avoir des conséquences négatives sur leur capacité à trouver de l’emploi ou à s’inscrire à des programmes de recyclage professionnel. Le programme Health2Work (H2W) a été mis sur pied par la région de Waterloo en partenariat avec le Centre de santé communautaire Langs et l’Association des chiropraticiens de l’Ontario; il a pour but de combler ces lacunes en donnant accès aux bénéficiaires du programme Ontario au travail à des évaluations et à des traitements pour des problèmes musculo-squelettiques. En luttant contre les obstacles à l’emploi et au recyclage professionnel, le programme H2W a le potentiel d’aider les bénéficiaires du programme Ontario au travail à surmonter les obstacles exacerbés par la COVID-19.

Conférenciers : Jessica Parish, PhD, analyste de politiques de santé, Association des chiropraticiens de l’Ontario; Bill Davidson, directeur général, Centre de santé communautaire Langs; Dre Jennifer Nash, BHSc (Hon), DC, chiropraticienne en chef, Health2Work, professeure adjointe, Département d’anesthésie, Université McMaster; Martha Wolfe, M. Ed., superviseure, services intégrés, Région de Waterloo, Département des services communautaires; Dre Amy Brown, chiropraticienne communautaire, Health2Work

Approches à impact sur les collectivités pour remédier aux effets néfastes des expériences négatives durant l’enfance

Lors de cette séance de mobilisation des connaissances sur les expériences négatives durant l’enfance, des collègues des CSC de Guelph et Kingston et leurs partenaires communautaires présenteront leurs approches à impact sur les collectivités pour remédier aux effets néfastes des expériences négatives durant l’enfance. Nos expériences à l’enfance façonnent la personne que nous sommes aujourd’hui et jettent les bases pour la personne que nous deviendrons.

Les chercheurs définissent les expériences négatives durant l’enfance (ENE) comme étant la maltraitance qui engendre du stress ou qui a un potentiel traumatique, la négligence ou la dysfonction familiale. Les ENE peuvent augmenter le risque de comportements malsains pour la santé et de problèmes de santé plus tard dans la vie. Des approches communautaires et des stratégies d’engagement communautaire visant à fonder des mouvements seront présentées, ainsi que des leçons apprises dans le parcours vers la création de communautés attentives aux ENE qui promeuvent la résilience. 

Des mesures seront proposées pour la création d’une communauté de pratique sur les expériences négatives durant l’enfance cet été telle qu’adoptée dans la résolution de 2020 de l’Alliance.

Conférencières : Kate Vsetula, Centre de santé communautaire de Guelph; Sarah Haanstra, Toward Common Ground; Wendy Vuyk, Centres de santé communautaire de Kingston 

Projet « Blue Door » : une nouvelle initiative de collaboration innovatrice pour aider les personnes sous-assurées atteintes du VIH
Cette séance présentera les expériences et les réalisations du projet Blue Door, une récente initiative de collaboration entre 10 organismes de santé communautaire et de soutien social de la région du Grand Toronto. Notre objectif est d’améliorer la santé des personnes qui vivent avec le VIH/sida (PVVIH) et qui ont une couverture limitée ou aucune couverture en matière d’assurance santé en leur offrant des soins de santé et des services sociaux auxquels elles ne pourraient autrement avoir accès; ces services sont offerts dans une clinique sans rendez-vous spécialisée qui aiguille ces patients vers des soins continus coordonnés et stables. Le projet vise aussi à susciter la participation du réseau de fournisseurs de soins primaires qui souhaitent offrir des soins continus à cette population très marginalisée et à élargir ce réseau.

Conférenciers : Sophie Bart, directrice de la qualité et des services cliniques, Centre de santé communautaire de Regent Park; Dr Alan Li, Centre de santé communautaire de Regent Park

SÉANCES PLEINS FEUX

L’impact de la perte de la famille et de la séparation familiale sur les jeunes réfugiés : un problème systémique et des solutions sur les plans systémique et communautaire fondées sur la recherche
De nombreuses études, y compris un examen exploratoire d’articles examinés par des pairs et des données tirées de l’expérience de jeunes réfugiés et de leurs fournisseurs de services, révèlent que les jeunes réfugiés séparés de leur famille souffrent de problèmes de santé mentale (TSPT, dépression et anxiété), de déterminants sociaux (pauvreté, insécurité et privation) et d’intégration (lacunes au chapitre des politiques, services inappropriés et obstacles à l’accès à des ressources). Un sentiment de gêne, une attitude défensive répressive, le déni, la détresse, et un comportement de retenue excessive peuvent augmenter le stress, ce qui contribue à un déficit d’attention et à des comportements agressifs et autodestructeurs. Les barrières linguistiques, l’isolement social et la gravité cumulative des traumatismes peuvent être des facteurs influents. La recherche qui sera présentée décrit des propositions correctives sur les plans individuel, communautaire et systémique.

Conférenciers : Akm Alamgir, gestionnaire des systèmes de contrôle de qualité et de responsabilisation, Access Alliance Multicultural Health and Community Services; Serena Nudel, gestionnaire de programme et chargée de cours en matière de santé mentale et de bien-être à la Factor-Inwentash Faculty of Social Work, Université de Toronto, Access Alliance Multicultural Health and Community Services

RAJO : le projet d’autonomisation des familles et des jeunes somaliens
RAJO est un projet communautaire d’une durée de cinq ans qui offre des services culturellement adaptés à des jeunes à haut risque et à leur famille à Ottawa et à Edmonton. Le projet a comme objectif de lutter contre le traumatisme, la pauvreté et l’isolement chez les réfugiés, éléments qui accentuent la vulnérabilité des jeunes à des problèmes de santé mentale, à la consommation abusive de substances, et à la perpétration de crimes qui y sont associés. Le projet intègre les jeunes dans des écoles, des activités culturelles et récréatives et des programmes d’emploi, et il promeut le bon fonctionnement des familles. Cette séance examinera le modèle de promotion de la santé fondé sur des données probantes utilisé pour mettre en œuvre le projet RAJO, l’impact à ce jour du projet, et sa signification pour d’autres programmes similaires reposant sur des données probantes et fondés sur la gouvernance communautaire.

Conférenciers : Aber Abdulle, gestionnaire de projet, Centre for Resilience and Social Development; Asma Bulale, gestionnaire de programmes, Centre for Resilience and Social Development

Les obstacles au dépistage du cancer du col de l’utérus au sein de la population admissible des communautés d’immigrants à Toronto et l’option de l’autoprélèvement comme solution
Cette étude qualitative fut menée auprès de 33 clientes et six fournisseurs de services à Access Alliance à Toronto. La technique de collecte de données de commodité fut suivie d’un modèle collaboratif d’analyse des données. L’étude a identifié des obstacles pour le dépistage du cancer du col de l’utérus dont la stigmatisation, la culture, le genre inapproprié du fournisseur de soins de santé, la perception au sujet de la gravité de la maladie comparativement aux bienfaits du dépistage, et la pauvre connaissance des ressources. La démarche d’autoprélèvement fut déterminée comme étant la principale solution appropriée sur le plan culturel.

Conférenciers : Cliff Ledwos, directeur général associé et directeur des soins de santé primaires, Access Alliance Multicultural Health and Community Services; Akm Alamgir, gestionnaire des systèmes de contrôle de qualité et de responsabilisation, Access Alliance Multicultural Health and Community Services

Les travailleurs étrangers temporaires du secteur agricole : santé et expérience avec le système de soins de santé « pas vraiment » universel du Canada
Les travailleurs étrangers temporaires du secteur agricole viennent au Canada depuis plus de 50 ans pour contribuer à la production alimentaire pour tous les Ontariennes et Ontariens et à la viabilité économique du secteur agricole de l’Ontario. Ils passent jusqu’à 80 % de leur temps d’éveil à faire du travail physique dans les régions rurales de l’Ontario, ce qui se reflète dans leur état de santé et leurs difficultés à accéder à des soins de santé. Ces difficultés, l’impact de la pandémie de la COVID-19, ainsi qu’un aperçu des enjeux en matière de santé feront l’objet de la présentation. La séance soulignera le travail progressiste, innovateur et dévoué des CSC et des équipes de santé familiale visant à améliorer l’état de santé de cette population de travailleurs essentiels, qui avant tout sont nos voisins et des membres précieux de nos communautés.

Conférencière : Michelle Tew, infirmière en santé du travail, Centres de santé des travailleurs de l’Ontario inc.

 

health