Language switcher

Social Icons

Text Resize

La recherche

Image of the Model of Health and Wellbeing (French)L’Alliance s’est engagée à mener des recherches susceptibles de faire progresser notre vision collective du meilleur état de santé et de bien-être qui soit pour toute la population de l’Ontario. 

Souhaitez-vous participer à un projet avec nous ou obtenir des données pour votre propre recherche universitaire ou communautaire? Envoyez un courriel à jennifer.rayner@allianceON.org.

La recherche nous aide également à raconter notre histoire. Nous savons que le travail de nos membres est extrêmement précieux pour les communautés et les individus qu’ils servent. Pour que nos partenaires et parties prenantes le reconnaissent, nous avons besoin de données claires. Il s’agit de données quantitatives – des chiffres – qui démontrent cette valeur au niveau du système et de la population, ainsi que de données qualitatives –  des récits – qui montrent comment notre travail affecte patients, soignants et professionnels. En partageant nos connaissances par des conférences, des présentations et des publications dans des revues à comité de lecture, nous rejoignons le plus grand nombre de personnes possibles.Notre programme de recherche interagit avec le Modèle de santé et de bien-être de deux manières : le Modèle éclaire nos questions et méthodes de recherche, et les connaissances générées par nos recherches fournissent des indications sur la meilleure façon d’opérationnaliser le Modèle et de l’adapter aux contextes locaux. La recherche nous aide à comprendre les populations que nous servons; à déceler les problèmes de santé émergents, comme la solitude et l’isolement; et à évaluer les programmes et services nouveaux et actuels afin de savoir ce qui fonctionne et quelles sont les possibilités d’amélioration.

Le programme de recherche de l’Alliance est dirigé par la Dre Jennifer Rayner, directrice de la recherche et de l’évaluation. La Dre Rayner est aussi professeure auxiliaire de recherche à la Schulich School of Medicine and Dentistry de l’Université Western. Cependant, à l’instar du travail de nos membres, notre portefeuille de recherche est collaboratif et intersectoriel. Nous collaborons avec plus de 50 partenaires de recherche issus du milieu universitaire, des soins primaires et de la santé publique.

Voici quelques-uns de nos projets de recherche actuels :

  • Rx Communauté : Un projet pilote de prescription sociale en cours de mise en œuvre dans 11 CSC partout dans la province. La recherche sur l’évaluation de la mise en œuvre nous aidera à comprendre l’efficacité de la prescription sociale en Ontario ainsi que les facteurs contextuels qui facilitent ou entravent sa mise en œuvre. Une étude menée en parallèle par des partenaires de recherche de l’Institute for Clinical Evaluative Sciences (ICES) et du Women’s College Hospital explore l’impact de la solitude et de l’isolement social chez les personnes âgées sur leurs résultats en matière de santé et le système de santé.
  • Soins dispensés en équipe : Une trentaine d’équipes participent actuellement à des projets de soins dispensés en équipe, sous différentes appellations : SPiN (praticiens en solo ayant besoin d’équipes), PINOT (personnes ayant besoin d’équipes), PACT (personnes ayant accès aux soins de santé) et Expanding Team-Based Care (Élargissement des soins dispensés en équipe). Bien que ces projets diffèrent par leur financement, leur structure et leur portée, ils ont tous deux points communs : accroître l’accès aux soins interprofessionnels pour les patients des médecins de famille de la communauté et participer à un programme d’évaluation permanent pour suivre l’impact des projets et saisir ce qui les rend performants. Une enquête simultanée avec l’ICES est en cours pour mieux comprendre les lacunes dans l’accès aux soins primaires interprofessionnels ainsi que les risques et les besoins démographiques parmi la population ontarienne.
  • Attributs organisationnels associés à la qualité des soins : En collaboration avec des partenaires de l’ICES et de l’Université d’Ottawa, nous examinons les relations entre les attributs organisationnels révélés par le sondage institutionnel sur les pratiques de soins primaires en Ontario et la qualité des soins fournis. Cela nous servira pour plaider auprès des bailleurs de fonds et des parties prenantes pour des investissements appropriés dans les soins primaires. Une étude simultanée avec l’ICES analyse les caractéristiques des fournisseurs et des bénéficiaires de soins primaires dispensés en équipe dans 72 CSC.
  • Santé des réfugiés et des nouveaux arrivants : Nous participons à six études simultanées sur la santé des immigrants et l’accès aux soins de santé chez les immigrants et les réfugiés en Ontario, ou encore nous offrons l’accès aux données. Avec des partenaires de recherche du Centre de toxicomanie et de santé mentale, de l’Université de Toronto, de l’Université Ryerson, de l’École de santé publique Dalla Lanna, de l’ICES et du Wellesley Institute, nous examinons l’utilisation du système de santé, les inégalités en matière de taux de dépistage du cancer et d’accès aux soins pour les maladies chroniques chez les immigrants et les réfugiés en Ontario. Nous cherchons également à savoir si le supposé « effet de l’immigrant en santé » est toujours valable et s’il englobe les soins en santé mentale. Cette recherche nous aidera à défendre des politiques équitables et efficaces pour répondre aux besoins en matière de santé des nouveaux arrivants au Canada.
  • Besoins de santé complexes, santé mentale et toxicomanie : En plus des études décrites ci-dessus sous Rx Communauté et Santé des immigrants, nous participons à un certain nombre d’études qui explorent l’intersection de la complexité médicale, de la santé mentale et de l’utilisation des services de santé. Avec des partenaires de l’Hôpital SickKids, de l’Université Western et de l’Université de Toronto, nous examinons comment les Ontariens ont accès au système de soins de santé mentale, à quels obstacles ils sont se heurtent et dans quelle mesure les soins primaires dispensés par une équipe interprofessionnelle peuvent aplanir ces obstacles à la santé des clients ayant des besoins complexes. Avec nos partenaires de recherche de l’ICES, nous étudions aussi l’efficacité avec laquelle le système de santé répond aux besoins en santé mentale des membres des communautés des Premières Nations.
  • Déterminants sociaux de la santé et utilisation du système de santé : De nombreux partenaires travaillent avec les données des CSC pour étudier l’incidence des déterminants sociaux de la santé sur l’utilisation du système de santé et les résultats pour la santé. Parmi les déterminants sociaux étudiés figurent le handicap, les antécédents d’incarcération, le statut VIH et l’hépatite C, l’isolement social et l’âge.

L’application des connaissances forme un nouvel élément de ce programme de recherche. En plus de présenter nos enseignements lors de conférences et de les publier dans des revues scientifiques, nous élaborons des outils qui nous aideront à les communiquer aux décideurs, aux membres de l’Alliance et au public de manière significative et accessible. Ainsi, nos membres pourront transformer l’information en action et nous continuerons à plaider en faveur de politiques publiques plus saines.

Surveillez une série de semaines thématiques à venir cette année; chacune mettra en lumière les connaissances que nous pouvons tous utiliser pour améliorer la santé et le bien-être de nos communautés. Il y aura notamment des webinaires sous forme de dîner-causerie; surveillez l’espace ci-dessous pour visionner les enregistrements vidéo! Et consultez notre bibliothèque de recherche, où nous publions des liens vers les études au fur et à mesure de leur parution (en anglais), ou notre rapport de recherche 2016-2018 (en anglais).

Si vous souhaitez en savoir plus sur notre programme de recherche, participer à un projet avec nous ou obtenir des données pour votre propre recherche universitaire ou communautaire, envoyez un courriel à Jennifer Rayner à jennifer.rayner@allianceON.org.

health